Si vous avez lu notre premier article sur “les 10 commandements pour améliorer ses photos”, vous devez vous douter de notre avis sur la question ! Nous vous conseillons plutôt de ne pas utiliser le flash intégré à votre appareil photo pour vos photos en intérieur (à ne pas confondre avec le flash dit « cobra » et dont l’utilisation est différente). Explications.

Les appareils photos ont souvent un flash intégré et ce flash peut aussi se déclencher tout seul en fonction de la luminosité ambiante. De ce fait, les photographes amateurs ont tendance à l’utiliser sans vraiment se demander s’il ne sera pas plus judicieux de l’éviter. Quel que part, on se dit que si il sort, c’est que l’appareil photo sait ce qu’il fait. Sauf que non, c’est à vous de savoir ce que vous faites et souvent la meilleure réponse est de laisser ce flash de côté. 

Le flash altère la réalité

Lorsque vous être dans une pièce, ou peut après y être entré, vos yeux s’adaptent à la lumière ambiante. Même si la pièce est un peu sombre, vous finissez par vous y accommoder et à voir les différents éléments qui la composent. Le manque de luminosité peut lui aussi donner un certain style et restituer une certaine atmosphère particulière. 

Vous pouvez facilement faire le test. En utilisant le flash, le charme est rompu. La pièce devient vitre très pâle, surexposée de lumière et un peu blafarde. Cela n’a rien à voir avec ce que vous voyez. Or, le but d’une photo reste de retranscrire ce que vous avez dans l’oeil. Si le flash vient modifier ce que vous voyez, c’est qu’il ne faut pas l’utiliser. 

Bien entendu, vous pouvez expérimenter avec les réglages de votre appareil. Ils sont souvent limités sur un appareil photo numérique standard et dans tous les cas le résultat ne sera pas convaincant. Les flashs intégrés sont assez gadget, c’est pourquoi les professionnels utilisent des flashs beaucoup plus évolués. Ils demandent un peu de pratique et ne seront pas adaptés à votre quotidien. 

Le flash n’a rien d’obligatoire en faible luminosité

Nous pouvons reprendre ici l’idée du style que peut donner une photo en faible luminosité. En effet, la photographie sera plus naturelle et plus révélatrice de l’ambiance restituée. En ce moment, dans notre intérieur, nous avons deux petites lampes allumées. Elles diffusent une lumière chaude et créent une ambiance tamisée. Les visages que vous prendrez en photo dans ce contexte seront éclairés d’une lumière particulière aux ombres douces. Le flash viendra casser tout ça. 

De nombreux appareils photos peuvent parfaitement gérer la faible luminosité. Il faut pour cela expérimenter avec le réglage de la « sentibilité ISO ». En montant la valeur des ISO, vous permettrez à l’image d’être correctement exposée. Attention toutefois, cette expérimentation a des limites car si la lumière est trop faible et les ISO trop élevés, votre image comportera du « bruit », ce petit grainage que l’on peut observer sur certaines photos.  

Si vous disposez d’un appareil photo réflex, il est possible aussi d’utiliser un objectif gérant les très grandes ouvertures (f/1,4 f/1,8, f/2 etc) et qui va permettre des prises de vues de qualité et cela même en condition de très basse lumière (type concert etc). Le revers de la médaille sera une plus faible profondeur de champ : ce sera parfait si vous prenez en photo une personne, qui sera nette. Ca le sera moins pour un groupe de personnes où celles situées devant ou derrière la zone de netteté seront légèrement floues. 

Enfin, pour ceux qui aiment jouer avec les logiciels de retouches, sachez que les photos peuvent être améliorées notamment en améliorant l’exposition. Mais attention, améliorer ne veut pas dire sauver : si votre matière première est de mauvaise qualité (la photo que vous avez prise), vous ne pourrez rien en faire même en étant un magicien sur Photoshop!

Les Intemporelles PhotographieFlash yeux rouges 1

Les flashs provoquent des flashs indésirables !

Combien d’entre vous se sont déjà fait avoir avec le flash d’un autre photographe ? Vous savez cette fameuse photo absolument géniale que vous avez prise et qui apparait complètement sur exposée à cause du flash d’à côté! Et bien oui, le flash provoque ces phénomènes indésirables. Rappelez vous les anniversaires, au moment où les bougies sont soufflées… Flash! Flash! Flash! Seul(e) celui ou celle qui aura été plus rapide que son ombre aura une chance de s’en sortir. Mais pas du point de vue de ce qu’on vous a expliqué précédemment. Stop au flash. 

L’autre effet indésirable du flash sont les fameux « yeux rouges ». Certes ils viennent parfaitement compléter l’effet « lapin albinos pris dans les phares », mais vous serez d’accord pour dire que ce n’est pas du meilleur goût. Alors oui, cela peut être corrigé avec un logiciel de retouche photo mais soyons honnêtes : combien d’entre-nous dans des situations de la vie quotidienne avons repris nos photos pour effectuer ces corrections? Un photographe professionnel le fera; un amateur qui veut juste partager les souvenirs pris sur le vif avec sa famille, non. Donc, on prend les mesures en amont et on évite d’utiliser le flash!

Egalement, le flash provoque des « ombres portées » qui gâchent complètement les photos. Les ombres portées sont ces ombres que vous voyez marquées sur l’arrière plan, comme celle d’une tête sur un mur blanc quand vous prenez un visage en photo. Elles sont totalement disgracieuses et ne peuvent pas être éliminées après-coup. Encore une fois, il convient d’anticiper en évitant de sortir le flash intégré à votre appareil. 

Enfin, le flash intégré tend à trop exposer les visages et à faire ressortir les petits défauts de la peau. Rendez service aux membres de votre famille ou à vos amis et ne faites pas ressortir les défauts : la photo est faite pour être belle, à condition que la personne photographiée le soit. Les défauts de la peau ne viendront pas aider!

Le flash est gênant

Je suppose que vous avez déjà été photographié par un appareil avec un flash et que vous avez été aveuglé par cette lumière. Ca nous est tous arrivé. Et bien c’est une raison valable pour le mettre aux oubliettes, nous n’avons même pas besoin de développer!

Le flash a tendance à assombrir les arrières plans

Les Intemporelles Photographie Flash fond mal éclairé 2

Les flashs intégrés aux appareils photos ne sont pas forcément très puissants et leur « éclair » ne peut pas illuminer toute la pièce. De ce fait, si vous portez votre attention sur un détail ou un sujet en particulier vous remarquerez que l’arrière plan lui restera très sombre. Il y aura par conséquent un fort contraste et un effet visuel pas forcément très agréable. Votre sujet sera très détaché, souvent sur-exposé, et votre fond deviendra « inutile ». Votre photo, elle, ne présentera aucun intérêt. Pensez à placer vos sujets face à une source de lumière (ou de biais) qui serait derrière vous. Demandez aux gens de se tourner, évitez les situations de contre-jour où le flash intégré va pointer le bout de son nez. Pensez aux fenêtres le jour, aux lampes la nuit Quand on prend une photo, même si c’est dans un repas de famille, il faut faire l’effort de bouger!

Vous l’avez compris, chez Les Intemporelles, nous avons relégué les flashs intégrés aux oubliettes. Il n’y en a d’ailleurs pas sur nos boîtiers réflex. Un bon flash est un outil professionnel qui comme tout outil demande un apprentissage pour bien être utilisé. Evidemment, nous vous encourageons à vous équiper et à expérimentez si vous le pouvez. En revanche, dans la plupart des situations de la vie courante, vous n’aurez qu’un flash intégré comme recours : il n’en est pas un, apprenez à prendre vos photos sans!

Pin It on Pinterest

Share This