Voilà une question intéressante et intemporelle. Le noir et blanc a une place à part dans la photographie. La couleur est là, par défaut. Elle a même été une limitation pour les premiers photographes, car absente. Et pourtant, nous sommes nombreux à avoir un penchant marqué pour cette « limitation » qui finalement peut servir de révélateur. Faut-il faire une photographie noir et blanc ou une photographie couleur?

Grâce au numérique, la question ne se pose plus autant qu’avant. On shoote et on se pose la question plus tard. Il est très facile de convertir en noir et blanc une photographie via n’importe quel logiciel de traitement d’image en post traitement et non plus lors du déclenchement. Pourtant, même si c’est pratique de photographier en couleurs et de décider ensuite de passer en noir blanc, ce choix ou cette décision devrait être prise en amont en fonction de ce que l’on photographie.

En fonction du sujet ou de la scène, la photographie aura un impact différent en fonction d’un traitement des couleurs ou du noir et blanc. C’est en cela que la « limitation » du noir et blanc devient un révélateur. Le choix de travailler avec l’un ou l’autre dépend forcément de ce que l’on veut montrer, accentuer, raconter. Le rôle de la composition de l’image est donc importante et doit se prendre en amont avec la décision photographie couleur ou photographie noir et blanc. Il s’agit d’établir l’intention de la photo, son histoire.

La photographie couleur

A l’inverse du noir et blanc, les couleurs permettent plus facilement de se projeter dans le monde réel et actuel. Il est plus facile de déterminer quand la photo a été prise car les saisons sont plus facilement reconnaissables. Il est plus facile d’identifier une époque, ce qui peut revenir à devoir choisir entre vouloir « dater » un cliché ou le rendre intemporel, en fonction de ce que l’on photographie. L’oeil obtient plus d’éléments quand à la lumière (chaude ou froide), le moment de la journée grâce aux tons chauds (de l’après midi ou froide liée au matin par ex) ou encore sur la météo… Les couleurs donnent une foule d’information sur une photographie. Elles peuvent même en être l’objet principal et relayer au second plan les autres éléments.

Nature morte crystal les intemporelles photographie

Le regard est vite attiré par les couleurs d’une image. Elles sont identifiées et analysées. Par exemple, certaines couleurs sont synonymes d’énergie, de dynamisme , d’optimisme comme le rouge et le orange. Au contraire, d’autres couleurs plus froides comme le bleu. Elles peuvent indiquer une certaine tristesse, une certaine mélancolie. Ce n’est pas pour rien qu’on chante le « blues ».

Ces caractères conférés à l’image par les couleurs qui la composent sont autant d’indicateurs qui peuvent renforcer un sentiment que l’on souhaite mettre en avant via sa photographie et sur lesquels le photographe peut s’appuyer. Il y a donc un vrai choix à effectuer : est-ce que je veux m’appuyer sur ces indicateurs « couleur » pour établir l’intention de la photo. Est-ce que les couleurs ont une importance dans ce que je photographie? On pourrait même se poser la question de savoir si les couleurs ne pourraient pas nuire au message photographique.

La photographie noir et blanc

Le noir et blanc en photographie permet d’apporter une certaine unité dans l’ensemble de son travail. Il permet aussi d’apporter une certaine unité esthétiquement parlant. Comme nous l’avons vu, notre vision en couleurs peut apporter énormément d’informations qui influent grandement sur la lecture de l’image. La photographie noir et blanc vient gommer toutes ces informations, purement et simplement. Elle en révèle d’autre. Ainsi, regarder et projeter une vision en noir et blanc est tout un travail, tout un exercice, tout un art. Il y a une part d’imagination et d’irréel qui en découlent.

Photo d enfant de main bokeh les intemporelles photographie

L’absence de couleurs permet de concentrer le regard et l’observation sur la scène présentée. Par le retrait d’une foule d’information, la photographie noir et blanc permet de mettre en valeur :

  • les lignes : les routes, les rues, les allées, les ponts, les immeubles, l’architecture etc;
  • les formes : géométriques, symétriques, les récurrences;
  • les volumes : par la combinaison des lignes et des formes dont la lecture est renforcée;
  • les ombres : les zones d’ombres sont accentuées;
  • les contrastes : les nuances entre le blanc et le noir, les tons plus clairs et plus foncés, les contres jours et les zones baignées de lumières;
  • les textures : le bois brut, les arbres, les feuilles, les pierres, la peau, les rides, certains détails (les mains etc).

De plus, grâce au post-traitement de votre image, vous pouvez jouer avec différents outils qui vous permettront de donner plus d’effet et d’accentuer certaines nuances :

  • les contrastes;
  • les niveaux de gris, blanc et noir;

Le monochrome permet donc de créer une photographie très forte, avec beaucoup de caractère. Cela y ajoute une intensité dramatique. Enfin, le grand avantage de la photographie noir et blanc, à notre avis, est le caractère intemporel qui est conféré à l’image. En l’absence de détails permettant d’identifier un moment dans le temps de manière sûre et certaine (certains détails pourraient être choisis pour dérouter la lecture!) il devient difficile de dater les images. Elle traverse les années et le moment qu’elle fige en devient encore plus éternel.

Photographie noir et blanc ou photographie couleur : où, quand, comment?

En photographie, il y a tout une palette de spécificités et de domaines de compétences. Ainsi, en fonction du client, du produit, du sujet, de l’architecture ou du cahier des charges global,  le photographe peut inclure la notion de couleur et noir & blanc ou uniquement couleurs, ou uniquement noir & blanc. C’est un vrai choix artistique.

La photographie couleur est indispensable dans certains cas, comme dans la photographie de produits ou « packshot » par exemple. Dans cette spécialité, il est essentiel de restituer les couleurs exactes du produit car elles n’ont pas été choisies par hasard. On ne peut pas décréter qu’elles sont accessoires. Il faut mettre en avant le produit tel qu’il a été conçu.

Packshot parfum twilly hermes les intemporelles photographie

Par extension, toute photographie qui a vocation a rendre purement compte du réel doit s’appuyer sur la couleur. Il faut un message direct, contenant l’ensemble des informations. Si vous prenez en photo un paysage aux couleurs fortes (la raison pour laquelle vous voulez le prendre en photo, justement), cela n’a aucun sens de le passer en noir et blanc. Vous perdez le message.

Photo de fleur bokeh les intemporelles photographie

En revanche, lorsque le message ne repose pas sur la couleur pour être passé, le noir et blanc peut être un excellent révélateur. On peut ainsi fonctionner en déclinaison d’une photographie couleur au départ vers une photographie noir et blanc. Pour des évènements familiaux ou institutionnels, c’est un choix artistique qui peut avoir un grand impact sur le rendu des émotions. Le regard va se concentrer sur les visages, les regards, les postures, la dynamique globale des interactions dans la photo.

Photo de cheval les intemporelles photographie

La photographie de portrait va suivre la même logique. En fonction du client, le traitement va basculer de la couleur au noir et blanc. Encore une fois, c’est aussi un choix du photographe. Enfin, le « rendu du réel » dont nous parlions précédemment peut également passer par le noir et blanc. Sur un paysage ayant une certaine intensité dramatique mais sans couleur « forte » essentiel au message, il peut être très intéressant de passer l’image en noir et blanc pour faire ressortir les lignes et les contrastes.

Conclusion

Le choix entre photographie noir et blanc ou photographie couleur doit avant tout reposer sur l’intention du photographe. Chacun a sa sensibilité, sa vision et sa façon de rendre la force d’une scène. Le photographe doit ensuite s’appuyer sur ses compétences pour évaluer l’ensemble des paramètres que nous avons vus dans cet article pour déterminer s’il est judicieux ou non d’appliquer un traitement noir et blanc.

Aux Intemporelles Photographie, nous avons une sensibilité particulière pour le noir et blanc car notre photographie portée sur l’humain s’y prête particulièrement bien. Cela ne nous empêche pas de favoriser la couleur en fonction des clichés et c’est pourquoi nous effectuons la prise de vue même en couleur. Nous prenons ensuite le temps de faire le choix entre l’un ou l’autre, même si l’intention du noir et blanc pouvait être présente à la prise du cliché. En revanche, nous ne laissons jamais une image « sans décision ». Elle sera couleur ou elle sera noir et blanc, mais elle n’existera pas dans les deux rendus.

Et vous, vous êtes plutôt couleur? Noir et blanc? Dans quelles situations? Dites-nous tout ça en commentaires! Et si vous avez aimé cet article, prenez le temps d’un clic pour le partager 🙂

Pin It on Pinterest

Share This