L’objectif de la photographie est de figer l’instant pour le rendre éternel. Elle vient capturer des personnes, une famille, des évènements dans le but de conserver ces souvenirs. La photographie rend le passé intemporel. Elle permet de créer un témoignage, de laisser une trace vivante du chemin parcouru. C’est précisément pour cela que nous encadrons nos portraits de famille, les photos de nos enfants, et que nous conservons tout cela dans des albums photo.

L’arrivée du numérique, qui a été une révolution merveilleuse pour la photo à bien des égards, a aussi jusqu’ici rimé avec perte des souvenirs. Alors pourquoi ce paradoxe : plus de photos, moins de souvenirs? Voici les 10 évolutions et challenges posés par la photographie numérique.

1 – Quand la quantité remplace la qualité

Avant la démocratisation de l’appareil numérique et celle des smartphones capables de prendre des photos correctes, chaque photo était comptée. Vous avez sûrement déjà fait l’expérience d’une pellicule ratée, non? Par exemple, une série de photos de vacances avec un doigt dessus… Le nombre de photos était limité et avec lui le droit à l’erreur. Je me souviens des pellicules 24 poses avec lesquelles je partais en vacances. Autant dire qu’avec aussi peu de « cartouches », chaque prise de vue était choisie avec minutie. Aujourd’hui, un simple clic permet de faire une photo et de l’enregistrer. Il n’y a plus de limite de stockage. La contrainte de qualité est donc retirée au profit de la quantité.

2 – L’importance de la prise de vue

Il faut garder à l’esprit que des photos de mauvaise qualité sont inexploitables pour un album. La plupart des smartphones actuels sont capables de prendre de beaux clichés pour un rendu purement numérique, à condition de savoir photographier et exploiter pleinement les capacités et contraintes de ce mode de prise de vue. Ce n’est pas le cas de la majorité d’entre nous : nous sortons notre téléphone à l’envie pour capturer un moment, ou ne nous prenons plus la peine de transporter un vrai appareil. A l’arrivée, notre bibliothèque de photos est surtout de qualité moyenne voir médiocre. Cela fait une bien mauvaise matière pour les impressions, les encadrements et les albums.

Photo selfie mauvaise qualité smartphone

Super moment, mauvaise photo

3 – Les effets secondaires de la « retouche » et ses limites

A cette surabondance de prises de vues se sont ajoutés les extrêmes de la retouche. Soyons clairs : la photographie numérique est une bénédiction pour le photographe. Le traitement des photos a été rendu incomparablement plus rapide et simple. Tous les paramètres essentiels pour corriger les défauts d’une photo sont accessibles en quelques clics. Mais tout comme les capacités de stockage illimitées ont ouvert la voie à des milliers de prises de vue non envisageables autrement, la possibilité de retoucher à volonté a ouvert la voie à la déformation de la réalité. Presque rien n’est impossible en termes de retouches. On élimine le naturel pour mieux s’éloigner du témoignage fidèle que représente la photographie.

De nos jours, la qualité de la prise de vue a globalement baissé au profit de la quantité, il faut compenser cette perte de qualité. Naturellement, la retouche numérique est la candidate idéale pour faire le travail. Sauf que, si la prise de vue de départ n’est pas bonne, la retouche ne sera qu’un grossier maquillage des défauts. C’est pourquoi aux Intemporelles Photographie nous mettons l’accent sur la capture de la photo et sa composition, comme si notre nombre de tentatives était limité. De notre point de vue, la retouche doit être minimale et sert à sublimer une prise de vue de la meilleure qualité possible.

4 – Vers de nouvelles habitudes

Nos habitudes ont évolué. Nous sommes une société pressée, stressée, qui consomme tout très (trop) vite. Il en va de même de nos souvenirs et de nos photos. Nos habitudes en matière de photographie ont changé. Grâce aux appareils photos embarqués sur les appareils que nous avons tous dans nos poches, nous dégainons plus vite que notre ombre et à toutes les occasions. Nous ne prenons pas vraiment le temps de nous attarder sur ce que nous observons. Nous le photographions en nous disant « je regarderai plus tard ». Ce qui revient à dire « probablement jamais ». Nous sommes plus en représentation qu’autre chose. Nous cherchons à ne donner à voir qu’une partie de nous mêmes. Nous perdons en quelque sorte le rapport à l’authentique.

5 – L’omniprésence des images comme outils de vente

Quand une chose est disponible en très grande quantité, sa valeur unitaire baisse aux yeux de l’utilisateur. C’est bénéfique pour un produit de grande consommation. Cependant en ce qui concerne la photographie cela ne se vérifie pas. Une photographie est par nature unique. Irremplaçable. Même si les appareils photos sont devenus accessible à tous, la valeur réelle d’une photographie n’a jamais été aussi élevée. En effet l’image est devenue omniprésente, c’est un outil de vente commercial et outil de vente personnel. Plus que jamais, dans une masse incroyable d’image, le besoin d’images de haute qualité est devenu essentiel.

6 – L’importance de nos souvenirs

Pourtant, le souvenir, lui conserve toujours tout son sens. Plus que jamais bombardés de nouveauté, dans un monde où la frontière entre le vrai et le faux se dissout, nous avons besoin de repères, d’une histoire, de mémoire. Nous avons toujours envie de prendre des photos, de garder une trace, d’un moment singulier ou particulier. Avec nos amis, notre famille ou parfois seul.  La grande différence, c’est qu’aujourd’hui les souvenirs ne se limitent pas à un album photo et quelques clichés mais se comptent en dossiers et plusieurs milliers d’octets. Que nous ouvrons rarement voire jamais.

7 – Le stockage de nos photos

Evidemment, nous stockons toutes les images sur nos appareils. Mais posez-vous les bonnes questions :

  • Est-ce que les photos de votre téléphone sont triées? Probablement non.
  • Est-ce que les photos de votre téléphone, une fois triées, sont sauvegardées sur votre ordinateur? Probablement non.
  • Est ce que vous stockez vos photos en ligne pour les avoir à disposition ?

Sauvegarde photos les intemporelles photographie

La réalité, c’est que nos précieux souvenirs sont plus vulnérables que jamais car leur conservation est déléguée à des appareils qui ont une durée de vie très courte. J’ai plusieurs années de souvenirs sur CD : inexploitable désormais, les ordinateurs sont de moins en moins équipés de lecteur CD, obsolète. Mon premier disque dur n’est plus compatible avec les systèmes actuels. Nos supports de stockage se dégradent avec le temps et deviennent obsolètes. C’est une constante course au nouveau stockage. Elle ne se fait pas sans perte.

8 – L’impression des photos

En conséquence se pose la question des supports sur lesquels nous imprimons. Nous sommes convaincus que le seul et le meilleur moyen de profiter d’une photo tout en la conservant est de l’imprimer. Un développement photo ne s’improvise pas et ce n’est pas une imprimante personnelle qui va vous garantir 75 ans d’absence d’altération de la qualité du cliché. Nous avons tous imprimé des photos à la maison, nous les premiers. Pour mieux constater qu’à l’épreuve des changements de température, des conditions d’humidité et de la lumière, celles-ci perdaient de la couleur, s’effaçaient.

9 – La mise en valeur des photographies

Il y a quelques années, les cadres numériques on connu une courte mode. Les créateurs de ce type de cadre avaient très certainement identifié le besoin d’affichage des clichés dans un endroit où on pouvait les voir quotidiennement. Retrouver l’essence de la photographie en somme. Une photographie n’est pas faite pour être stockée, elle est faite pour être regardée. Ce ne fut qu’un feu de paille et ces cadres ont vite pris la poussière. Nous en avons nous même mis un au recyclage récemment. Encore une fois, à date, rien de mieux qu’une impression professionnelle, un bel encadrement et une belle mise en scène du cliché pour mettre en valeur nos souvenirs.

10 –  Vers un retour aux sources

Vous l’avez compris, nous pensons n’y a rien de mieux qu’une bonne impression encadrée pour qu’une photo vive sa vie de photo. Evidemment, cela suppose qu’elle soit digne d’un encadrement, c’est à dire que la matière première soit d’excellente qualité. Aucun smartphone, tablette ou disque dur ne peut remplacer la valeur émotionnelle et affective que nous attachons aux albums photos ainsi qu’aux photos imprimées et encadrées. En témoigne le retour des Polaroïds (qui répondent bien à la question de l’instantanéité) ou encore le boom des sites de création d’album photo. Retour aux fondamentaux : tenir entre ses mains un objet qui a une texture, une forme bien connue et surtout une histoire.

C’est pourquoi, aux Intemporelles Photographie, nous livrons des photos imprimées sur papier. Les photographies sont au préalable triées et sélectionnées pour être retouchées en post production. Cela n’a pour nous aucun sens de livrer des centaines de photos non triées : seules les meilleures ont vocation à être conservées. Et chaque déclenchement est soigneusement choisi au profit du client : moins de temps de prise de vue, moins de temps de traitement, plus grande valeur pour une proposition tarifaire donnée.

Enfants regardent album photo souvenir les intemporelles photographie

Pour conclure

Les mises en scène et retouches de la réalité, trop grande quantité de clichés, changement du rapport à l’observation et stockage ne favorisant ni la conservation ni la jouissance de vos souvenirs. Le numérique a démultiplié notre capacité à capter des instants de vie. Dans le même temps, il induit énormément de menaces pour nos souvenirs, allant même jusqu’à en tuer une partie. Nous existons par l’image, nous publions ce que nous faisons à la minute près sans nous soucier de la valeur que pourrait avoir cet instant. Nous vivons à travers nos smartphones. Or, il est prouvé scientifiquement que notre cerveau se rappelle mieux des choses observées que nous arrivons par la suite à décrire. En revanche, nous ne nous souvenons pas particulièrement de ce que nous avons photographié.

C’est précisément là que la photographie en tant qu’objet physique a un rôle primordial à jouer. C’est elle qui va vous permettre à vous, à vos amis, à vos enfants, parents et petits enfants d’observer. Donc de décrire. Donc de partager, et de mémoriser. De rentre intemporel. Le numérique comporte d’énormes avantages pour l’art photographique. Il appelle cependant à au moins autant de vigilance pour ce que l’on capture et que l’on souhaite conserver, au risque de voir nos souvenirs disparaître.

Et vous, quel est votre rapport à la photo? Faites vous attention à ce que vous photographiez? Faites vous le tri dans vos photos? Imprimez-vous des albums pour conserver vos souvenirs? Dites-nous tout en commentaires!

Pin It on Pinterest

Share This