Voici un sujet inspiré par nos dernières vacances d’hiver en famille en Pologne : comment photographier la neige? Nous avons eu la chance d’avoir un temps magnifique pour ce début mars, avec de la neige et des paysages superbes. Les enfants ont adoré, les parents aussi et nous en avons évidemment profité pour faire quelques photos! Alors voici 6 conseils indispensables pour savoir comment photographier la neige, les paysages d’un hiver blanc et vos enfants en train d’en profiter !

1 – Maîtrisez l’exposition pour éviter la neige « grise »

Votre appareil photo est équipé de façon à corriger le niveau d’exposition de manière automatique dans les modes auto et semi-auto. Sauf que votre appareil photo ne sait pas détecter la neige et va avoir tendance à trouver tout ce blanc étrange, voire anormal. C’est encore plus flagrant s’il n’y pas d’éléments plus contrastés. Votre appareil va donc vouloir corriger tout ça en sous-exposant la prise de vue. Résultat : vous vous retrouvez avec des photos de neige « grise », bien loin de rendre la blancheur éclatante qui a teinté vos vacances. Pas cool.

La neige est grise! (photo sous-exposée)

Pour éviter cela, vous pouvez jouer avec le niveau d’exposition et corriger l’exposition de votre appareil. Vous pouvez changer ce niveau « IL » graduellement en mode manuel ou semi-automatique.

En travaillant en mode manuel, vous pourrez facilement corriger les problèmes d’exposition si vous en avez. Pour cela, vous devez jouer avec la vitesse d’obturation et l’ouverture du diaphragme. Ainsi par exemple, si vous photographiez un skieur, vous devrez en premier lieu faire attention à la vitesse en tablant au grand minimum sur 1/500e de seconde, sans avoir peur d’aller sur du 1/1000e pour éviter tout flou.

Si vous êtes de ceux qui travaillent en RAW, vous pourrez assez facilement corriger la sous exposition avec un logiciel adapté en post-traitement. Attention cependant, des lumières « cramées » ne peuvent pas être récupérées systématiquement…

2 – Gérez la balance des blancs pour éviter la neige « bleue »

La neige est bleue!

Si votre neige est clairement « bleue » et pas « blanche », vous devez aller voir du côté de votre balance des blancs. Pour l’oeil humain, un objet blanc semble blanc peu importe l’éclairage utilisé. En revanche, pour un appareil photo numérique, le blanc sert de repère pour la correction des couleurs et est déterminé en fonction de la température de l’éclairage (chaud si « jaune »  ou froid si « bleu »). La couleur est ensuite ajustée avec un logiciel pour rendre le blanc… blanc.

La neige est blanche, tout va bien!

Vous devez donc ajuster votre pré-réglage de la balance des blancs en fonction des conditions dans lesquelles vous vous trouvez (soleil, à l’ombre, nuageux) :

Les différents modes en fonction des conditions

3 – Adaptez votre vitesse d’obturation

Comme vu dans notre article précédent sur les photos nettes, si vous souhaitez figer des flocons de neige en train de tomber vous devez choisir une vitesse d’obturation rapide : une vitesse de 1/200 est déjà une bonne base. Vous pouvez augmenter si besoin si vous constatez que vos flocons ne sont pas complètement figés.

On fige le mouvement de la course avec le bon choix de vitesse, cela se voit au niveau des pieds et de la neige soulevée

Si au contraire vous voulez faire ressortir le « mouvement »  des flocons en train de tomber, vous devez réduire votre vitesse d’obturation de façon à obtenir ces « trainées » de flocons.

La vitesse d’obturation va aussi vous aider à photographier vos enfants en train de : skier, descendre en luge très vite, sauter partout dans la neige comme des lapins, jouer, manger etc. Pour éviter des flous de bougé liés aux mouvements de vos enfants, pensez donc à votre vitesse !

Descente en luge, attention à la vitesse d’obturation!

En fonction du résultat que vous souhaitez obtenir, pensez à faire des tests au niveau de vos réglages. N’hésitez pas à faire plusieurs photos afin de comparer les prises de vues pour trouver la bonne vitesse.

4 – Baissez vos ISO pour ne pas « cramer »  vos photos

Aïe ça pique les yeux! Neige “cramée” sur cette photo sur-exposée.

Dans le cas où vos photos sont « cramées », c’est à dire sur-exposées, le capteur de votre appareil photo à reçu trop de lumière. Il faut éviter d’utiliser des temps de pose trop longs : cela fait rentrer beaucoup de lumière dans le capteur. Vous devez également penser à régler les ISO au plus bas (ISO 100 ou 200). De plus, vous pouvez fermer votre diaphragme (f/16 et plus) pour laisser passer moins de lumière.

Ces ajustements devraient vous permettre d’éviter de cramer vos photos!

Belle photo de famille correctement exposée, la neige est blanche là où elle est en lumière.

5 – Utilisez des filtres polarisants

Pour sublimer vos photos de paysages – et pas seulement en hiver! -, vous pouvez utiliser un filtre ND (pour « densité neutre ») pour réduire la quantité de lumière qui entre dans votre capteur sans altérer les couleurs. La quantité de lumière qui entrante est moins importante : il faudra par conséquent penser à utiliser des temps pose plus longs pour exposer correctement votre prise de vue. Vos photos de paysages vont prendre une autre dimension. Rivières, cascades dans les montagnes ou en forêt sont des sujets parfaits pour s’entrainer.

6 – Enfin, pensez autrement qu’en mode « paysage »

Un exemple de magnifique paysage de neige avec une bonne exposition

Il est vrai que les paysages enneigés, les montagnes, les forets de sapins se prêtent davantage au mode paysage, mais les petits détails peuvent aussi apporter une autre lecture et une autre émotion. La photographie de détail peut être très intéressante en conditions de neige. Cela vous permettra d’attirer l’attention du spectateur sur un point particulier et de l’accentuer.

Très belle photo de détail mettant en avant la lumière et les textures

Et vous, quelle est votre expérience avec vos photos à la montagne?

Pin It on Pinterest

Share This